Evolution de la mortalité routière en France

courbe de mortalité illustrée

L’évolution de la mortalité routière est une donnée indispensable pour évaluer l’efficacité des différentes mesures ayant pour but la diminution des accidents corporels. Ainsi, nous pouvons constater les résultats positifs de plus de cinquantes années d’effort en matière de sécurité routière. Malheureusement, les résultats et analyses de ces dernières années nous montrent qu’un grand nombre de dommages corporels sont encore évitables.

1972 : Une prise de conscience collective

En 1972 la France atteint le triste record de 18 113 tués en une année. Cette même année, l’Etat décide de sécuriser les déplacements routiers. Le premier ministre de l’époque, Monsieur Chaban-Delmas, qui avait perdu sa femme deux ans plus tôt dans un accident de la route, créée au mois de juillet 1972 le comité interministériel de sécurité routière. Celui-ci réunit tous les ministères concernés par le sujet afin de définir la politique gouvernementale en la matière et de contrôler son application. Le premier comité apporte de nombreux changements : limitation de vitesse sur route et autoroute, obligation du port de la ceinture aux places avant, obligation du port du casque, premier spot télévisé sécurité routière (Mazamet ville morte). Cette réaction du gouvernement influence sans doute le comportement des usagers. En effet, en 1973 et en 1974, la courbe infléchit brutalement. Nous assistons à une chute historique du nombre de tués.

2017 : 3 448 morts de trop

Depuis, l'amélioration des véhicules, des infrastructures, de la qualité des services de secours et du comportement des usagers ont permis de diviser le nombre de tués par 5 et ce, malgré l'explosion du trafic. Toutefois, les analyses d’accidents nous montrent que de nombreuses vies sont perdues par négligence de quelques règles simple de sécurité. A titre d’exemple, en 2017, 22% des personnes tuées ne portaient pas la ceinture. L’alcool serait cause principale de 19% des accidents mortels et la vitesse excessive ou inadaptée de 27%. Ces quelques chiffres suffisent à comprendre qu’une évolution significative est encore possible. Cette nouvelle amélioration passera par une compréhension et une intégration des règles essentielles de partage, de civisme et de sécurité que le code de la route nous propose.

 

 

Joomla SEF URLs by Artio

Centres Agréés

Pour le Centre Points de vue:

Par la préfecture de Seine-Maritime:

Agrément N° R 14 076 0006 0

Par la préfecture de l'Eure: 
Agrément N° R 15 027 0005 0

Par la préfecture des Yvelines:
Agrément N° R 17 078 0002 0

Par la préfecture d'Eure-et-Loir:
Agrément N° R 18 028 0002 0

Pour le centre Atout Points:

Par la préfecture de Seine-Maritime:

Agrément N° R 16 076 0001 0

Vos Impressions

Greg
Très bon stage, super pédagogie axé sur l'ouverture aux autres. Très bonne ambiance générale. Vraiment pas cher par rapport aux autres. Bref si besoin d'un stage, FONCEZ!!!
Alizée
A conseiller. Animateurs sympathiques avec des animations pédagogiques qui font passer le temps plus vite.
Pierre Levieux
8 Tres bonne ambiance au stage..pedagogie et echanges sans culpabilisation...cela m a fait reflechir sur mon comportement.... A recommander

Paiement sécurisé

Rejoignez-nous

Nos Locaux